Archive pour la catégorie 'Expositions Maison d’Art'

EXPOS EN COURS

mardi 7 octobre 2014

AIDA Galerie | 130 Grand Rue | 67000 Strasbourg
Tel : 03 88 32 40 39 | aida.galerie.strasbourg@gmail.com

hauss-jbil-allera-mailing

Deux expressions très singulières se trouvent ici réunies. Jean-Pierre Allera réalise des figures en volume composées de vieux ustensiles qui, assemblés, semblent camper quelque archaïque divinité tutélaire. Véronique Haus-Jbil réinvente de son côté une archéologie calligraphique. Par son imagination, elle remonte le temps jusqu’aux signes premiers à l’origine des écritures. Bien que très différentes l’une de l’autre, les deux démarches semblent mettre en jeu, chacune à sa manière, quelque chose qui regarde le commencement de notre mémoire humaine.

Jean-Pierre Allera (sculptures)
Formé au Beaux-Arts d’Annecy et aux Arts Déco de Strasbourg, il a pratiqué diverses expressions jusqu’à en arriver à créer des figures et des volumes exclusivement formés d’objets usuels récupérés et détournés de leur usage primitif.
Les pièces présentées sont le fruit d’une combinaison d’ustensiles de cuisine ou de jardinage, balais et autres moyens ménagers semblant provenir d’un vide grenier ou d’une brocante. Avec ces éléments, il réalise des pièces dont la forme et l’expression s’apparentent à la famille de l’art brut et au surréalisme des ready-mades. Les assemblages réalisés restituent fréquemment, avec une économie de moyens très calculée, des figures anthropomorphes. Beaucoup d’entre elles présentent une dimension primitive évoquant l’icône, ou encore pour certaines pièces, les collections des arts et traditions populaires, notamment par le mode archaïque fréquemment employé de représentation de la figure humaine, en symétrie frontale.
Il parvient à donner vie à ces objets usuels impeccablement assemblés. Il leur assigne d’incarner des croyances, des mythes et des légendes imaginaires faisant écho aux arts premiers. C’est ainsi qu’il grossit peu à peu la collection personnelle qu’il réunit dans son « musée des arts premiers ménagers », dont il nous a détaché pour l’occasion cette petite délégation.

Véronique Hauss-Jbil (peintures)
Tout part dans son travail de l’écriture : l’écriture comme signe gravé, à l’image des techniques premières utilisées pour fixer la mémoire sur un support à conserver et archiver. L’écriture aussi comme trace originelle et lien subtil tendu à travers le temps, composée comme les écritures premières de signes prenant appui sur des images et sur leur dessin.
Sur les différents supports qu’elle pratique, se trouve ainsi réuni un mélange de lettres, pictogrammes, idéogrammes et figures symboliques. Avec ce substrat, elle compose des pièces se rapprochant des tablettes de cire ou d’argile sur lesquelles se fixaient les écritures antiques. Elle mêle les signes d’une écriture réinventée avec les traits simplifiés à l’extrême d’une figuration archaïque totalement épurée. Les pièces présentent encore, selon le cas, des traces végétales, des graffitis, des griffures…
Ce vocabulaire cherche à dire quelque chose de la force vitale du commencement, il cherche par l’imagination à reconstituer ce que serait la remontée dans le temps jusqu’au signe premier : au sens propre, une archéologie du signe, une « archéographie ».

AIDA Galerie Elle est la galerie d’art de l’Association des Artistes Indépendants d’Alsace (AIDA)

Tel : 03 88 32 40 39 | contact@aida-galerie.com

_______________________________________________

AIDA Galerie est soutenue par la Ville de Strasbourg

_______________________________________________

…………………………………………………………………………………………
Vous souhaitez être prévenu des expositions et manifestations de la galerie, merci d’envoyer votre adresse mail > ECRIRE