BARTMANN Alain

PEINTRE

À notre époque, la peinture et particulièrement celle du paysage, offre une voie d’accès vers la profondeur de l’esprit humain sans être tributaire des références formelles définies par les contextes culturels, politiques ou religieux. Au départ, la sensibilité à l’aspect esthétique peut se contenter d’un lieu représenté. L’étape suivante, plus intime et secrète, révèle un sujet essentiel qui n’est plus tel ou tel endroit, mais l’osmose entre le spectateur et l’artiste. L’ouverture consciente vers un deuxième niveau de lecture va faciliter le retrait de l’objet de la représentation pour laisser apparaître les particularités qui sont à l’origine de la transcription picturale, et permettre le déploiement des qualités qui en provoquent la perception.

Rochers, arbres et montagnes au lointain.JPG

Rochers, arbres et montagne au lointain. 60 x 50 cm. Encre, aquarelle, et reprises à la gouache.

Cette notion de rencontre universelle, est à la fois novatrice et très ancienne. Le paysage devient un miroir qui reflète une dimension collective et permet un contact subtil entre les êtres, au-delà des langues et des barrières physiques. Mon objectif se situe dans cette sphère d’échange.

Fish Tail(1).JPG

Fish Tail. 65 x54xcm. Peinture à l’huile sur châssis en bois aux angles arrondis.

Pour plus d’information sur l’artiste :

http://alainbartmann.wordpress.com

http://atelier-restauration.voila.net

http://alain.bartmann.free.fr